Une étudiante crée un mur de pénis articulés pour son projet d’école

Peiqi Su, une étudiante de la NYU Tish School, a eu l’idée plutôt cocasse d’utiliser la technologie d’impression 3D pour créer un mur de pénis articulés.
L’étudiante, dont le devoir était d’exploiter la technologie 3D dans le cadre d’un programme de télécommunications interactives, a choisi ni plus ni moins de fabriquer une façade de 81 pénis en mouvement, capables de danser sur du Tchaïkovsky.
Sensibles aux mouvements et aux bruits, on peut voir les sexes de plastique se mettre à onduler au son d’une mélodie classique ou lorsqu’une personne passe à proximité de l’oeuvre.
Alors on a envie de demander « mais POURQUOI ? »
Parce qu’un jour Peiqi Su a entendu dire que « tout le monde à Wall Street est une bite ». C’est alors que la jeune femme a eu l’idée de créer un Penis Wall capable de matérialiser les fluctuations des marchés financiers.
Ça tombe sous le sens.
Sur le site Internet de son projet scolaire, Peiqi explique que sa motivation initiale était d’étudier le sexe masculin car il s’agit selon elle de « l’une des choses les plus anciennes et probablement les plus intéressantes avec laquelle les humains interagissent ».
Pour ça, on ne dira pas le contraire!

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

COPYRIGHT 2016 ATELIER SECRET. Site réalisé par Pomme'Ad